©2019 by David John Turner. Proudly created with Wix.com

Translation Examples

On this page I will give some examples of my French to English translations. These are taken from sources where no other English translation is avalable

Juvenes Translatores | FR-2018 (EU translation competition)

Protéger le patrimoine, c’est protéger notre cadre de vie

 

Bienvenue sur notre blogue. Nous habitons le petit village de Corroy, en Belgique, dont la grande fierté est d’abriter un château médiéval (du XIIIesiècle) entouré de douves et flanqué de quatre tours d’angle. Le château est privé, mais nous le considérons un peu comme le nôtre, d’autant que chaque année, nous participons à des événements qui y sont organisés: des expositions, des concerts, une chasse aux œufs de Pâques ou une grande fête médiévale au printemps (où l’on ne compte plus les enfants déguisés en princesses et en chevaliers;-)

 

L’année dernière, le gestionnaire national du réseau d’électricité a déposé un projet de nouvelle ligne à haute tensiondevant traverser notre commune: il était question que des pylônes de 43 mètres de haut contournent le village et longentle parc du château. Cette ligne aérienne aurait été visible à des kilomètres à la ronde, et il aurait fallu passer en dessous pour accéderau château! Un beau gâchis, que nous ne pouvions pas accepter sans broncher...

 

Alors, très vite, nous nous sommesmobilisés contre ce projet, inquiets de ses répercussionssur la santé et sur le paysage et le patrimoine. Nous avons constitué un comité pour demander quela future lignesoit enterrée: une liaison souterraine n’aurait pas d’impact visuel et permettrait d’éviter le bruitd’une ligne aérienne, de supprimer le champ électrique et de limiter fortement les champs magnétiques.

 

Nous avons vraiment sorti l’artillerie lourde pour défendre notre château: réunions publiques, pétitions papier et en ligne, clip sur les médias sociaux, communiqués de presse, interpellation des mandataires publics... et il semble bien que nous ayons gagné: les études techniques doivent certes encore se poursuivre, mais grâce à notre mobilisation citoyenne, toutes les autorités concernées sont maintenant en faveur de l’enfouissement.

 

En cette Année européenne 2018 du patrimoine culturel, pouvait-on rêver d’une plusbelle victoire? Notre combat a encouragé les habitants à (re)découvrir leur patrimoine culturel et a renforcé leur sentiment d’appartenance à un territoirecommun. Comme l’a déclaré le marquis de Corroy, «Mes ancêtres ont bâti le château pour protéger les villageoiset aujourd’hui, les villageoisse sont battus pour protéger leur château»!

 

 

 

Protecting our culture means protecting our way of life

 

Welcome to our blog. We live in the small town of Corroy, in Belgium, whose honor it is to be the home to a medieval castle (from the 13th century) surrounded by molars and flanked by 4 corner towers. The castle is private, but we think of it as our own, especially since we take part in events which are organized there: exhibitions, concerts, an Easter egg hunt or a big medieval festival in spring (with too many children dressed up as princesses and knights to count ;-)

 

Last year, the manager of the national grid proposed a project to pass a new power line through our community for which 43-meter tall pylons would be placed around the village and along the castle park. This overhead line would be visible several kilometers away in all directions, and we would have to go underneath it to reach the castle! A real mess, but we weren't going to take it lying down...

 

So, very quickly we took action against this project, worried about the health implications and the effect it would have on the countryside and our heritage. We put together a committee to ask that the new power line be be buried: a underground cable would not have any visual impact, wouldn't produce noise like an overhead line, would get rid of the electric field and would dramatically reduce magnetic fields.

 

We took out the big guns to defend our castle: public meetings, paper and online petitions, a video on social media, press releases, interrogating public representatives... and it seems that we won: technical studies will of course continue, but thanks to our citizen's actions, all the authorities concerned are in favor of burying the power line.

 

We couldn't have dreamt of a better outcome for this European Cultural Heritage Year 2018.

Our battle has encouraged the inhabitants to (re)discover their cultural heritage and has strengthened there sense of belonging to a common territory. As the Marquis de Corroy said: "My ancestors built this castle to protect the villagers and today, the villagers fought to protect their castle.

Royaume-Uni : designé chef des tories, Boris Johnson va remplacer Theresa May au poste de premier ministre

Au terme d’un vote sans grand suspens, Boris Johnson a été désigné, mardi 23 juillet, chef du Parti conservateur britannique. Il a recueilli plus de 92 000 voix des quelque 160 000 membres des tories appelés à s’exprimer lors d’un processus électoral qui a duré plus d’un mois, contre quelque 46 000 en faveur de son adversaire, le ministre des affaires étrangères Jeremy Hunt.

L’ancien maire de Londres devient de fait le nouveau premier ministre du Royaume-Uni, poste qu’il occupera dès mercredi après-midi, après la démission officielle de sa prédécesseuse, Theresa May.

Boris Johnson arrive au pouvoir avec deux crises majeures à prendre à bras-le-corps : le Brexit, qui n’est toujours pas mis en œuvre, plus de trois ans après le vote des Britanniques pour une sortie de l’Union européenne ; et les relations avec l’Iran, avec qui la tension est au plus haut après l’arraisonnement du pétrolier britannique Stena Impero dans le détroit d’Ormuz.

Accord ou « no deal » ?

Le nouveau premier ministre se dit déterminé à sortir de l’impasse du Brexit et à faire quitter l’Union européenne à son pays à la date butoir du 31 octobre, quitte à ce que ce soit sans accord (« no deal »). Mme May s’est heurtée à trois reprises au refus du Parlement britannique de valider l’accord de sortie qu’elle a négocié avec l’UE

Mais les députés ont envoyé un avertissement à M. Johnson la semaine dernière et ont adopté un texte afin d’éviter qu’il ne contourne le Parlement pour mettre en œuvre le Brexit « coûte que coûte » d’ici le 31 octobre. Par ailleurs, plusieurs ministres du gouvernement May ont déjà fait savoir qu’ils quitteraient leur poste en cas de victoire de M. Johnson. C’est le cas, notamment, du ministre des finances, Philip Hammond, opposé à une sortie de l’UE sans accord.

Cependant, dans l’immédiat, le nouveau chef du gouvernement britannique devra gérer l’escalade des tensions avec Téhéran. Londres a annoncé lundi la prochaine mise en place d’une mission de protection avec les Européens dans le Golfe mais « ne cherche pas la confrontation », a souligné le ministre des affaires étrangères, et adversaire malheureux de M. Jonhson, Jeremy Hunt.

The original article can be viewed here.

The U.K: Boris Johnson set to replace Theresa May as Prime Minister after being voted the leader of the Tories

At the end of a completely suspenseless vote, Boris Johnson was voted leader of the UK Conservative party on Tuesday March 23rd. He received over 92,000 votes from the 160,000 or so Tory members, who were called to vote in an election process which lasted more than a month. Around 46,000 voted in favour of his adversary, the minister of Affairs, Jeremy Hunt.

The ex-mayor of London will become the new Prime Minister, a position that he will hold as of Wednesday afternoon, following the resignation of his predecessor, Theresa May.

Boris Johnson starts his premiership with two major crises to tackle: Brexit, which has not yet been implemented 3 years after the initial vote to leave the EU; and the highest ever tensions between the UK and Iran following the seizure of the British oil tanker Stena Impero in the strait of Hormuz.

Agreement or "no deal"?

The new prime minister say he is determined to break Britain out of the Brexit deadlock and take Britain out of the EU on the 31st of October deadline, even if that means taking the "no deal" option. Parliament rejected Theresa May´s plan to leave the EU three times.

However, MPs sent a warning to Mr Johnson last week and have adopted a text in order to prevent him from bypassing parliament in order to deliver Brexit "at all costs" by the 31st of October. Furthermore, several ministers from Theresa May´s governement have already announced that they will quit if Mr Johnson wins. This is the case for the minister of finance Philip Hammond, who opposes a no deal brexit.

However, the new Prime Minister's first duty is to manage the rising tensions with Tehran.

London announced on Monday the plan to put together a european protection mission in the Gulf. The recently defeated minister of foreign affairs, and Mr Johnson's unlucky adversary, Jeremy Hunt stressed that the UK "is not looking for a confrontation".